>>Ali Benmakhlouf et Bertrand Weil

4 octobre 2013
Auteur(e) : 
Jean Michel Henny

Dimanche 24 novembre, 15h-16h, Auditorium

Comment éviter aujourd’hui les manipulations de l’humain et la marchandisation des corps, sans remettre en cause les avancées scientifiques et sans négliger la détresse des patients ? Comment penser la frontière entre soigner et améliorer, entre parer à une déficience et augmenter une capacité ? Par les défis que la bioéthique pose, elle se met à l’avant-garde de la réflexion éthique que les autres sciences tardent à poser pour elles-mêmes.

Ali Benmakhlouf est maître de conférences en logique et philosophie arabe à l’université de Paris-X Nanterre. Il est aussi président du comité consultatif de déontologie et d’éthique de l’Institut de Recherche pour le Développement, vice-président du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) et membre du conseil d’orientation de l’Institut Diderot.

Bibliographie sélective

- La bioéthique, pour quoi faire ?. PUF, 2013
- L’ identité, une fable philosophique, PUF, « Philosophies », 2011
- Averroès, Perrin, 2009
- Montaigne, Les Belles Lettres, 2008
- Al-Fârâbî, Philosopher à Bagdad au Xe siècle, Le Seuil, 2007
- Frege, le nécessaire et le superflu, Vrin, 2004

Bertrand Weil est docteur en médecine, professeur émérite à l’université Paris-Est-Créteil, doyen honoraire de la faculté de médecine de Créteil, membre du COMETS (Comité d’éthique du CNRS). Spécialisé en néphrologie, il a contribué notamment au développement des techniques palliatives de l’insuffisance rénale chronique (hémodialyse - transplantation).

Bibliographie sélective

- La bioéthique, pour quoi faire ?. PUF, 2013
- La médecine psychosomatique : un mythe devenu réalité. Correspondance entre un psychiatre et un somaticien (avec Simon Daniel Kipman), Doin éditions, 2008

Article tiré du site : http://www.salonshs.msh-paris.fr
Rubrique:  Conférences